27 mai 2006

When I was looking with calm affection, you were searching out my imperfections [Fiona Apple]

if_i_could_sleep_forever____by_i_amsuccubus

La journée d'hier fut bien remplie. Tout d'abord la prise de sang qui fut moins pire que ce que je redoutais. Ca s'est fini très vite, et faut qu'j'apelle avoir les résultats, ce s'rait bien. Puis quelque peu dormi, pour me réveiller par une vibration sommaire de mon portable. Oui, j'avais dit que je l'apellerais. Stress, appui sur le bouton appel, sa voix, parlotage, quelques précieuses minutes.J'ai hâte de pouvoir l'entendre irl cette jolie voix, j'sais même pas si on peut imaginer c'que j'ai hâte. Je mangeas ensuite sommairement, a savoir que je n'avais pas mangé le matin, en ce moment je fais environ un seul repas par jour, et c'est celui du matin (sinon je tiens pas). Je m'suis habillée, mis mes jolies nouvelles chaussures que j'aime, et puis pris plein de choses dans mon sac, et me prépara à partir pour le ciné, quand mon père a voulu venir avec moi. Nous nous dirigeâmes donc vers mon cher arrêt de bus, quelque peu en avance. Entre le matin, avec ma mère, et le soir avec mon père, j'eus deux versions absolument différentes de la même histoire : ma mère appelât un de ses patients deux heures hier soir, et mon père fait une crise de jalousie. Et j'entends exactement les même faits, mais interprètés completement différemment, ça m'fait terriblement rire, bien que je n'le montre pas. Nous montâmes dans le bus, où siègaient beaucoup trop de monde de mon lycée de secteur à mon goût. Lorsque des gens descendent à un arrêt quelconque, nous allons nous asseoir au fond du bus, aux places désormais libres. Et là, que vois-je, hein? le monsieur que je harcelas de ma cinquieme a ma fin de quatrieme didonc ^^. Je fus éperduement amoureuse de ce type, qui ne dégnait même pas m'adresser la parole. Et comme j'étais conne et naïve (j'étais jeune, évidemment ça n'arrange pas les choses) je reussit à avoir son numéro, que je bipais quinze fois par jour, vraiment je l'ai harcelé ce type. Et là, ça faisait dans les deux ans que je ne l'avais pas vu de si près. Evidemment, j'ai tourné la page depuis longtemps, mais il est quand même toujours si sublime (même si sûrement atrocement con (et il me déteste, normal)). Je n'saurais dire s'il m'a reconnue, mais en tout cas il faisait une tête bizarre. J'ai terriblement envie de l'appeler et de m'excuser pour tout ce que je lui ai fait endurer, parce que quand même il doit me haïr ce type, et j'aime pas que les gens me haïssent. J'aurais l'air conne, trois ans après, à lui dire ça, et il se rapelle surement même pas de moi, mais ça me ferait du bien d'le faire. S'il n'a pas changé de numéro, sinon je pourrai toujours l'avoir, mais il va s'imaginer n'importe quoi et il en est hors de question. Bref, nous arrivâmes donc au ciné, où j'imposais mon choix de voir Marie-Antoinette, de Sofia Coppola. Tous les films bien étaient en VO, mon père n'était pas très heureux de voir ça ("c'est chiant la VO", alors que le monsieur comprends surement mieux l'anglais que moi, tss). Et finalement il a aimé, je suis contente (oui la plupart du temps les gens n'aiment pas quand je leur impose mon choix au ciné). Le film est sublime, vraiment. Ca fait un peu bizarre de voir le chateau devant lequel je passe deux fois par semaine en version de l'époque, mais je m'y suis habituée au fil du film. Enfin nous sommes sortis, et après un petit tour de Virgin, nous allâmes prendre le bus, pour rentrer vers 18h et quelques je dirais. J'allai sur MSN quand ma chère mère me proposa d'aller chez le coiffeur, ce que je fis, et la madame se rapellais de moi et d'exactement ce qu'elle m'avait fait comme coupe la derniere fois, ça m'a arrangée, vu que je voulais juste qu'elle me refasse la même chose. Résultat, j'ai les cheveux limite un peu trop court (mais ça repousse, et les miens repoussent assez vite :p) et plus de blond du tout. J'ai envie de faire les pointes d'une couleur, mais on verra plus tard. Après avoir acheté une brosse et du gel (mais pas vraiment gel, enfin je sais pas comment ça s'apelle), je rentrai chez moi, parlai avec Lui, refusais une invitation pour ce soir à paris puis chez seb', pour cause de chat, et puis me couchai, parce que non seulement j'ai eu une journe chargée, mais en plus je suis malade. J'ai rêvé du monsieur que j'ai croisé dans le bus, ainsi que de gens du lycée, mais je n'en ai pas de souvenir très précis. Et je me levai ce matin, attendant le facteur avec impatience, et Sa lettre est sublime, je la relis depuis tout à l'heure. J'ai haaaaaaate. Six semaines et quelques...

Posté par anyway à 12:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur When I was looking with calm affection, you were searching out my imperfections [Fiona Apple]

    Mangeai, Daigna, Harcelai, Réussis... T'as des problèmes avec le passé simple ^^

    Posté par There There, 28 mai 2006 à 11:59 | | Répondre
Nouveau commentaire